Ferme expérimentale de Melrand

17 juin 2020. Nous sommes allés à la ferme archéologique expérimentale de Melrand à la recherche d’échantillons de lait pour nos futures expérimentations.

Du fromage celte : les données d’analyses de deux sites hallstattiens

Deux articles de la même équipe scientifique, portant sur les résultats d’analyses chimiques de contenus organiques de céramiques archéologiques de deux sites d’habitat de l’âge du Fer (VIe-début Ve s. av. J.-C.), sont parus l’automne dernier dans la revue en ligne Plos One (accès libre).

L’un concerne le site du Mont Lassois/Vix et l’autre le site de la Heuneburg. Ces études sont fondamentales car, se basant sur un très grand nombre de céramiques locales et d’importation des deux résidences princières les plus connues du monde hallstattien, elles apportent un grand nombre de données sur les pratiques de production, consommation et importation de produits biologiques diversifiés dont les boissons fermentées, les huiles végétales, les poix, goudrons et résines et enfin les graisses animales parmi lesquelles les produits laitiers. C’est plus particulièrement le site de la Heuneburg qui se révèle intéressant en ce qui concerne les produits laitiers.

Suite aux résultats d’analyses, une activité de production de fromages ou de yaourts est proposée : « What is interesting here is the systematic presence of dairy products when asymmetric ketones were identified in Ha D1 bowls (n = 5) (Fig 6). This combination could suggest the use of such vessels for (i) the consumption of both cooked/roasted meat and dairy products or (ii) the processing of dairy products. Indeed, the preparation of dairy products such as yoghurt or cheese may require heat treatment and could plausibly account for our findings (repetitive use at moderate temperatures).

C’est la corrélation entre biomarqueurs de produits laitiers et biomarqueurs de chauffe à l’intérieur d’une catégorie fonctionnelle de production locale (des bols provenant de deux zones de la Heuneburg) qui permet de faire cette proposition. Les marqueurs indiquent en effet une chauffe modérée (40-50°) et répétitive, parfaitement compatible avec les techniques de production fromagère. Ces bols auraient donc servi à la fabrication et peut-être à la conservation et consommation de spécialités fromagères (ou de yaourts). 

Dominique Frère

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search